Accueil du siteDossiers thématiquesMilieux naturels > Boiser les périmètres de protection de captages d’eau potable : Intérêts, préconisations et choix de sites pilotes en Poitou-Charentes > C. Le choix des sites pilotes pour la mise en place de boisements en périmètres de protection de captages d’eau potable

- C. Le choix des sites pilotes pour la mise en place de boisements en périmètres de protection de captages d’eau potable -


1 : Faire connaître le projet du CRPF et renforcer des démarches participatives concrètes

La première étape consistait à faire connaître le projet du CRPF :

« La mise en place de boisements en périmètre de protection de captages d’eau potable en Poitou-Charentes ».

Dans cette logique, de nombreuses rencontres ont été organisées entre le CRPF et différents acteurs déjà engagés dans des programmes de reconquête de la qualité de l’eau en Poitou-Charentes, mais aussi dans d’autres régions. A chacune de ces rencontres, une fiche de présentation du projet du CRPF a été remise aux interlocuteurs.

En effet, de trop nombreux programmes de reconquête de la qualité des eaux fonctionnent indépendamment les uns des autres. Il était donc indispensable de faire le lien entre tous ces projets, avant d’engager de nouvelles actions de protection des captages d’eau potable.

La création ou le renforcement des partenariats stratégiques (appui scientifique, liens contractuels, méthodes de travail avec la population…) seront essentiels à la réussite du projet, chacun apportant aux autres ses compétences et ses expériences.

En engageant son projet de mise en place de boisements en périmètres de protection de captage d’eau potable, le CRPF a voulu renforcer les démarches participatives concrètes, avec le public et l’ensemble des acteurs sur la politique forestière et ses liens avec la politique de l’eau. Il s’agissait bien de proposer en plus des différentes actions déjà engagées, un outil supplémentaire de protection et non d’imposer une méthode de protection unique.

2 : Sélection des sites d’expérimentation en périmètre de protection de captage d’eau potable

Le Schéma suivant explicite la démarche de sélection des sites d’expérimentation :

Schéma n°4 : Les différentes étapes pour la sélection des sites pilotes du projet du CRPF
Schéma n°4 : Les différentes étapes pour la sélection des sites pilotes du projet du CRPF

Etape 1 : Pour la sélection des sites d’expérimentation, le CRPF s’est tout d’abord intéressé aux zones sensibles des bassins prioritaires (ex. gouffre, vallée karstique, risque d’excédent de nitrates, intensité des traitements phytosanitaires,…). Ces zones ont été identifiées lors des différents projets régionaux (programme Re-Sources par exemple).

Carte n°5 : Localisation des bassins d’alimentation des ressources prioritaires vulnérables aux pollutions diffuses  (Source : DIREN – DRASS – Conseil Régional)
Carte n°5 : Localisation des bassins d’alimentation des ressources prioritaires vulnérables aux pollutions diffuses (Source : DIREN – DRASS – Conseil Régional)

Etape 2 : Parmi les bassins jugés prioritaires ont été sélectionnés ceux qui été déjà inscrits dans des démarches de préservation et/ou d’amélioration de la qualité de l’eau (Sites pilotes Ressources). (cf. carte n°5)

Etape 3, 4 et 5 : Une fois les bassins sélectionnés, des rencontres ont été organisées entre le CRPF et les différents acteurs présents sur le territoire (Animateurs Re-Sources, Exploitant du captage, Hydrogéologues agréés, Elus, Agriculteurs, Collectivités,…).

Ces rencontres ont permis de récolter des données essentielles quant à la faisabilité et à la cohérence du projet sur les bassins sélectionnés : caractéristiques hydrologiques et géologiques du terrain, enjeux socio-économiques liés au territoire, enjeux environnementaux,… Une fois la zone sélectionnée, il a fallu récolter des informations plus précises sur le captage et ses périmètres de protection.

  • Informations sur l’avancement des procédures de mise en place des périmètres de protection de captage (PPC),
  • Localisation précise des zones vulnérables aux pollutions présentes sur le PPC,
  • Informations sur la maîtrise foncière des parcelles situées en périmètre de protection rapprochée,
  • Informations sur la volonté du gestionnaire du captage ou des terrains situés en PPC d’avoir recours au boisement comme méthode de protection des captages d’eau potable,
  • Informations sur les mesures de protection et les différents partenariats déjà engagés sur le bassin.
  • Informations sur le contexte socio-économique du territoire,

De nombreuses autres rencontres ont eu lieu tout au long du stage. Dans ce type de projet, il est essentiel d’avoir une concertation avec les différents acteurs présents sur le territoire. La création de « comités de gestion locaux » regroupant à la fois élus, usagers, agriculteurs, forestiers et acteurs de l’eau, quels qu’ils soient, favorisera une gestion concertée du projet et un suivi approprié.