Accueil du siteDossiers thématiques > Essences et peuplements > Le cèdre de l’Atlas

- Le cèdre de l’Atlas -


Le Cèdre de l’Atlas, à ne pas confondre avec le Cèdre du Liban, est un résineux au fût droit. Il peut dépasser 30 m de hauteur et présente une cime pyramidale s’étalant avec l’âge (« table »).
Son écorce, brune à gris foncé présente des crevasses sinueuses quand il est âgé.
Les aiguilles de 1,5 à 2 cm sont isolées sur les rameaux longs et agencées en rosettes sur les rameaux courts.
La floraison du Cèdre a lieu en septembre. Les fruits sont des cônes dressés de 5 à 8 cm de long qui se désarticulent à maturité.

Stations favorables aux cèdres

Le Cèdre de l’Atlas, bien qu’essence de demi-ombre dans sa jeunesse, est un adepte des climats lumineux à étés secs. Il supporte les fortes sécheresses estivales et tolère les hivers froids tant que la température ne descend pas en dessous de - 20° C.
Grâce à son enracinement pivotant et puissant, le Cèdre de l’Atlas croît dans des sols superficiels calcaires si la roche est fissurée. Il donne les meilleurs résultats dans les sols meubles et profonds à pH légèrement acide à neutre et redoute les sols argileux ou limoneux compacts ou présentant des traces d’hydromorphie.

La protection lapin ne protège pas le cèdre de l’abroutissement des chevreuils
La protection lapin ne protège pas le cèdre de l’abroutissement des chevreuils

Le cèdre est sensible aux abroutissements des lapins et des lièvres dans son jeune âge.
Ses principaux ennemis sont des insectes (chenilles processionnaires des pins, tordeuse et puceron du cèdre) et le fomès, champignon parasite des racines. Le Cèdre de l’Atlas est un arbre à croissance initiale lente, qui ne supporte pas la concurrence herbacée dans sa phase d’installation. Sa productivité varie entre 3 et 12 m3/ha/an dans les régions méditerranéennes pour une exploitation qui se situe entre 80 et 100 ans.
Son bois à coeur rouge est odorant, durable et présente des qualités mécaniques élevées (sauf la résistance aux chocs). Il est principalement utilisé en charpente, menuiserie (intérieure et extérieure) et ébénisterie.

Les belles billes peuvent être tranchées
Les belles billes peuvent être tranchées

Le cèdre en Poitou-Charentes

Carte des cèdres en Poitou-Charentes
Carte des cèdres en Poitou-Charentes

Les cèdres sont très utilisés pour l’ornement des parcs. Ils sont par contre encore peu utilisés par les forestiers.
Le Cèdre de l’Atlas possède d’excellentes potentialités d’adaptation et de production dans notre région comme en témoignent les quelques peuplements adultes présents en Deux-Sèvres et en Vienne.

Objectifs sylvicoles

Objectifs Age d’exploitabilité Densité finale par ha Circonférence d’exploitabilité
Futaie régulière bois d’œuvre
Itinéraire à privilégier pour
les boisements des terrains nus à sols profonds ou à roche mère fissurée
les reboisements des taillis de chêne pubescent sur calcaires fissurés
80/100 ans200/250 tigesA partir de 150 cm
Attention à la concurrence herbacée sur les plantations de terrains agricoles
Attention à la concurrence herbacée sur les plantations de terrains agricoles
Les premières éclaircies fournissent du bois de trituration
Les premières éclaircies fournissent du bois de trituration

Règles de culture en vue de produire du bois d’œuvre

Opérations/Situations Landes, friches et terres agricolesTransformation des taillis
Taillis peu dense Taillis dense
Travaux de reboisement Débroussaillement ou destruction chimique préventive de l’herbe
sous-solage obligatoire des lignes de plantation
discage
Coupe rase soignée ou arasement des souches
dévitalisation des souches
sous-solage obligatoire des lignes de plantation
Dessouchage en plein puis idem friches et landes
Densité et plants Plantation de 1 100 plants/ha ; plants en motte de 1+0G. Godet à grand volume (plus de 400 cm3)
provenances CAT900 (France)
pose de filets de protection individuelle en présence de lapins ou de lièvres
Entretiens Destruction impérative de l’herbe pendant quatre ans minimum par voie mécanique. Le cèdre est très sensible aux herbicides.

Conduite conseillée

1ère éclaircie Aux alentours de 30 ans, laissant 800 à 850 tiges/ha avec désignation des arbres de place (environ 200 à 300/ha)
Éclaircies suivantesRotation : aux alentours de 10 ans
intensité enlevant 20 à 25 % du nombre de tiges à chaque passage au profit des arbres de place
ÉlagageRecommandé au moins sur les arbres de place, cet élagage s’effectue en deux temps
1ère intervention sur 3 m quand les arbres atteignent 8 à 10 m de haut sur un minimum de 400 t/ha
puis sur 5,5 m juste après la 1ère éclaircie sur les arbres de place (déjà élagués)

Cèdre élagué

Nos conseils
  • Détruire manuellement ou mécaniquement les graminées dès leur apparition ou avoir recours à des paillages biodégradables pour éviter leur installation ;
  • utiliser les facultés de régénération naturelle de cette essence pour renouveler les peuplements ;
  • éviter de boiser les coteaux calcaires comportant d’importantes colonies d’orchidées. Le maintien de ces pelouses calcicoles participe à l’équilibre et à la biodiversité du milieu forestier.
Protection lapin Plantation de cèdre
Silhouette de cèdre Plantation de cèdres

Télécharger la fiche "Le cèdre de l’Atlas" au format pdf - 1,31 Mo



Dessins de Dominique Mansion, extrait de la Flore forestière française, guide écologique illustré tome 1 « plaines et collines », édité par l’Institut pour le développement forestier, 23 avenue Bosquet, 75007 Paris