Accueil du siteDossiers thématiquesMilieux naturels > Guide de gestion des milieux naturels associés à la forêt > Les friches

- Les friches -

Définition

Friches

Les friches sont des terres non cultivées depuis plusieurs années sur lesquelles pousse une végétation spontanée où dominent les plantes herbacées. Elles se distinguent de la jachère, qui est une mise au repos du sol pour une durée limitée (rarement plus de 5 ans) dans l’assolement d’une exploitation agricole.
Friches et jachères sont toujours des milieux temporaires en évolution constante. Le cortège floristique qui les colonise est varié et dépend du précédent cultural et des milieux environnants (culture, haie, bois,…). Lorsque la friche est envahie par les semi-ligneux (genêt, ajonc,…) ou est couverte de buissons épineux, elle représente alors le stade précurseur de la forêt.

Les baies de la Viorne lantane sont très appréciées par les oiseaux
Les baies de la Viorne lantane sont très appréciées par les oiseaux

Importance et aspects

Elles occupent environ 50 000 ha dans la région.

Les friches résultent d’un abandon de pratiques agricoles, artisanales ou industrielles ou d’une non utilisation de l’espace (bords de route, anciens chemins, …).

Intérêts

Les friches constituent des refuges favorables à un grand nombre d’espèces animales. Insectes, oiseaux, rongeurs, reptiles et ongulés y trouvent nourriture et souvent un lieu de reproduction.

La Pie grièche écorcheur empale ses proies sur des épines avant de les consommer (Photo de Charente Nature Didier Wolf)
La Pie grièche écorcheur empale ses proies sur des épines avant de les consommer (Photo de Charente Nature Didier Wolf)

Récentes, elles sont dominées par les herbacées annuelles : avoine, colza, coquelicots,… puis par les chardons, les orties, les semi-ligneux (ronces, genévriers, genêt, ajoncs, prunellier, aubépine, ...), enfin dans une phase finale par les ligneux : bouleaux, frênes, érables, charmes, … Les cultures voisines, le précédent cultural, la présence et la composition des haies et les lisières des bois voisins influent directement sur la composition et l’évolution de la flore.

Suivant le milieu sur lequel elle se développe, l’évolution de la friche peut créer des habitats remarquables favorables à des espèces animales et végétales rares et/ou protégées. C’est le cas de l’abandon des vignes et des truffières sur les coteaux calcaires (pelouses calcaires), de l’arrêt de l’exploitation agricole des zones humides (landes humides, tourbières, prairies humides), de l’abandon des cultures et de l’exploitation des carrières dans la Double (landes sèches, mares et étangs), …

Menaces

Les principales sont :

  • la colonisation par les essences ligneuses avec installation d’un couvert forestier ;
  • l’homogénéisation de la végétation au profit d’espèces dynamiques comme la Fougère aigle, le Brachypode penné, les genêts, les ajoncs, … ;
  • l’utilisation ou la mise en valeur par l’homme comme :
    • les dépôts sauvages de déchets ;
    • la pratique des sports de tout terrain (4x4, motos, VTT, …) ;
    • l’urbanisation.
Ravinement par l’eau, dû au passage répété de véhicules motorisés.
Ravinement par l’eau, dû au passage répété de véhicules motorisés.

Gestion

Objectif

Préserver leur intérêt faunistique, floristique et paysager en évitant l’évolution vers le stade forestier.

Entretien

La friche colonisée par les épineux évolue naturellement vers la forêt. Il est alors nécessaire d’éliminer les jeunes ligneux et les semis forestiers. On veillera à conserver des bouquets d’arbres et des fourrés pour maintenir une mosaïque d’habitats. Cette opération se réalise en fin d’été pour préserver la reproduction de la faune et de la flore. L’envahissement par les plantes annuelles ou par les semi-ligneux peut être contrôlé par un broyage périodique. Le fauchage ou le broyage de type « sympa » (voir schémas ci-dessous) se réalise en fin d’été.

Exemples de fauchage

Dans certains cas le pacage extensif par des ovins ou des caprins peut se révéler une solution intéressante. Elle est cependant difficile à mettre en œuvre sur des petites surfaces.