Accueil du siteDossiers thématiquesMilieux naturels > Guide de gestion des milieux naturels associés à la forêt > Les landes sèches

- Les landes sèches - milieu remarquable

Définition

Lande sèche

Ce sont des formations végétales, dominées par les bruyères (éricacées) et les ajoncs.

Elles sont souvent la conséquence :

  • de déforestations anciennes suivies de pâturage ou de techniques agro-pastorales (fauche pour litière, cultures sur brûlis, …) ;
  • du passage répété d’incendies.

Importance, répartition

Elles occupent quelques milliers d’hectares en Poitou-Charentes.

On les rencontre sur les sols acides, à texture sableuse qui ont une origine fluviatile ou qui sont issus de l’altération de roches siliceuses.

Ces landes se trouvent :

  • sur des sols secs : ce sont les véritables landes sèches dans lesquelles on trouve différentes combinaisons des plantes ci-dessous :
    • la Bruyère cendrée (à gauche de la photo) ;
    • la Callune (à droite de la photo) ; l’Ajonc nain ;
    • l’Ajonc d’Europe ;
    • l’Avoine de Thore ;
    • le Ciste à feuille de sauge.
  • sur sol pourvu d’une nappe d’eau profonde : ce sont des landes mésophiles ou méso-hygrophiles dans lesquelles on rencontre le cortège floristique suivant :
    • la Bruyère ciliée ;
    • la brande ou Bruyère à balai ;
    • l’Ajonc nain ;
    • l’Ajonc d’Europe ;
    • la Molinie bleue.

Intérêt

Malgré un cortège floristique assez pauvre, elles comportent des plantes rares telles que la Bruyère ciliée, l’Orchis des bruyères et le Glaïeul d’Illyrie.

Présentes au sein des massifs forestiers, les landes sèches participent à la diversité des milieux et des paysages et sont souvent fréquentées par de nombreux animaux :

  • des reptiles : le Lézard vivipare, la Vipère péliade ;
  • des oiseaux : l’Engoulevent d’Europe, la Fauvette pitchou, l’Hypolaïs polyglotte et le Circaète Jean le Blanc ;
  • des mammifères : comme les chauves-souris qui viennent y chasser.
Les noctules sont parmi les plus forstières des chauves-souris (photo : Olivier Prévost)
Les noctules sont parmi les plus forstières des chauves-souris (photo : Olivier Prévost)

Localement, la brande peut trouver des débouchés pour la confection de palissades, notamment quand sa hauteur est importante.

Menaces

Les menaces sont de trois ordres :

  • la fermeture naturelle du milieu par des plantes colonisatrices arbustives ou forestières (Genêt à balai, bouleau, pins, …) au détriment des petites bruyères ;
  • l’homogénéisation de la végétation au profit d’une espèce ;
  • la mise en valeur artificielle : boisement, travail du sol, apport de fertilisants.
La fougère aigle est une espèce envahissante qu’il faut contrôler pour éviter la fermeture du milieu
La fougère aigle est une espèce envahissante qu’il faut contrôler pour éviter la fermeture du milieu

Gestion

Objectif

Conserver une mosaïque d’habitats en favorisant la diversité botanique au niveau des espèces et des âges.

Entretien mécanique ou restauration par gyrobroyage
Entretien mécanique ou restauration par gyrobroyage

Privilégier une végétation basse dans laquelle le cortège des plantes caractéristiques est bien représenté.

Restauration

Cette opération consiste à détruire en fin d’été les espèces arborescentes envahissantes (bouleaux, pins, …) avec dévitalisation chimique des souches fraîches de feuillus.
Elle sera complétée par le rajeunissement de la végétation par fauche ou broyage avec récolte et exportation de la matière organique.

Entretien

Un fauchage régulier tous les huit à dix ans avec récolte de la matière organique est suffisant pour l’entretien de ce type de lande. Ce travail sera partiel (1/4 de la surface de la lande par intervention) afin de conserver la diversité des âges et des hauteurs.

La fauche de type « sympa » se réalise en fin d’été suivant les schémas ci-dessous.

Dans certains cas, le pâturage extensif (ovins) reste une solution intéressante. Elle est cependant difficile à mettre en œuvre.

Exemples de fauchage

Cas particulier

Ce type d’entretien nécessite des règles strictes de sécurité
Ce type d’entretien nécessite des règles strictes de sécurité

Dans les endroits non mécanisables, la restauration et l’entretien des landes sèches peuvent s’opérer par un brûlage dirigé de la végétation. Il s’effectue en période hivernale par un professionnel sur des surfaces limitées. Dans tous les cas on respectera la réglementation en vigueur concernant les feux (déclaration, période autorisée, …) et on prendra toutes les mesures pour éviter que cette technique ne se transforme en sinistre.