- Les mammifères ennemis du peuplier -

La présence d'animaux domestiques entraine toujours un tassement du sol. (Photo CRPF Poitou-Charentes)

LES ANIMAUX DOMESTIQUES

  • Vaches et chevaux peuvent occasionner de lourds dégâts dans les plantations :
    • casse ou écorçage de jeunes plants ;
    • tassement du sol qui empêche une bonne aération.

Ces animaux sont à éviter dans les peupleraies. Les protections individuelles (corsets métalliques) n’offrent pas une garantie totale contre leurs dommages.

  • Moutons : les dégâts occasionnés (morsure, casse, écorçage) sont accidentels mais une surveillance est à exercer.

LE CHEVREUIL ET LE CERF

Le chevreuil marque son territoire en frottant ses bois sur les jeunes tiges de peuplier (Photo Fédération Chasse 16) Ils provoquent des dégâts par : La protection chevreuil n'a pas été suffisante pour protéger l'arbre du frottis de cerf et ce peuplier n'a plus d'avenir (pourriture, casse au vent, ...) Photo CRPF Poitou-Charentes

  • frottis : au printemps, pelure de l’écorce sur une hauteur de 20 à 80 cm pour le chevreuil et de 1 m à 1,50 m pour le cerf, par frottement des bois de l’animal sur les jeunes arbres ;
  • écorçage : en hiver ou au printemps, consommation d’écorce qui se traduit par la casse au vent de la tige ou sa mort en cas d’annelation complète.

Si la présence de ces animaux est constatée, la pose de protections individuelles (manchon ou gaine grillagée en plastique) de 1,20 m de hauteur pour le chevreuil et 1,80 m pour le cerf, est indispensable à la plantation.

LE LAPIN, LE RAGONDIN ET LE RAT MUSQUÉ

Ils écorcent le pied de l’arbre sur 20 à 50 cm de haut. De plus, rat musqué et ragondin creusent les berges, ce qui peut déstabiliser la première ligne de peupliers.

Moyens de lutte :

  • pose de protections individuelles de 50 cm de haut : manchon ou gaine grillagée en plastique. Eviter l’emploi de sac ou partie de bouteille plastique qui, sans aération, échauffent le pied des plants.
  • piégeage ou pose d’aliments empoisonnés pour rat et ragondin. Ne peut être réalisé qu’en liaison avec les syndicats de défense contre les ennemis des cultures.
  • une parcelle maintenue propre est moins sujette aux attaques.

L’ÉCUREUIL

Les écorçages causés par les écureuils font casser les cimes des peupliers. (Photo CRPF Poitou-Charentes) Il est à ‘origine d’écorçage dans la partie supérieure des arbres (à 6 - 8 mètres de haut en général). La cime casse au niveau de la partie écorcée lors d’un coup de vent. Aucun moyen de lutte n’est applicable car cet animal est protégé.

.