Accueil du siteDossiers thématiquesMilieux naturels > Guide de gestion des milieux naturels associés à la forêt > Les mares

- Les mares -

Définition

Mare

Les mares sont des étendues d’eau stagnante, de faible superficie (maximum de 2 000 m2), et de faible profondeur (jusqu’à deux mètres). Elles ont souvent été créées par l’homme. On distingue les mares permanentes, toujours en eau et les mares temporaires.

Importance et répartition

Poitou-Charentes Nature a compté environ 30 000 mares au niveau régional, d’après les cartes IGN. Ceci n’est bien sûr qu’approximatif mais démontre que ce milieu est encore répandu, même si un bon nombre est comblé, chaque année.

La plupart des mares en forêt ont pour origine l’extraction des matériaux
La plupart des mares en forêt ont pour origine l’extraction des matériaux

Intérêt

C’est l’habitat privilégié des amphibiens et reptiles (tritons, grenouilles, serpents, cistudes), des odonates (libellules), des insectes aquatiques (coléoptères tels que dytiques, notonectes…) et des oiseaux (canards, poules d’eau, etc).

Les mares constituent un lieu d’abreuvement pour la faune sauvage.

Elles sont l’habitat (rives et eau) d’espèces végétales aquatiques : roseaux, potamots, iris d’eau, nénuphars.

Gratiole officinale
Gratiole officinale

En Poitou-Charentes, dix espèces d’amphibiens et au moins dix de libellules ainsi qu’un certain nombre de plantes rares comme les isoètes, la Gratiole officinale et les utriculaires sont inféodées aux mares. Ces espèces ont été déterminantes pour la création des ZNIEFF.

La Gratiole officinale est une espèce protégée sur le plan national
La Gratiole officinale est une espèce protégée sur le plan national

Menaces

Suite à une évolution naturelle de la végétation qui les ferme lentement, de nombreuses mares disparaissent. Elles sont également l’objet de dépôts d’ordures.

Les mares sont le lieu de reproduction des grenouilles
Les mares sont le lieu de reproduction des grenouilles

Gestion

En cas de besoin, un curage régulier, tous les dix ans assurera leur pérennité. Il se réalise, hors période de reproduction de la faune (de préférence en automne), par moitié et en évitant de crever le fond. Afin d’assurer un bon éclairement de la mare et d’éviter son comblement par les feuilles, on maintiendra une bonne moitié des berges dépourvues de végétation.