- Les stations alluviales à peuplier -

* Le nom en italique = cultivar pouvant être installé mais non situé dans sa station optimale.

LA STATION TRÈS HUMIDE)

Laîche des marais et Phragmite commun (dessins issus de la Flore forestière- IDF)

  • Eau : à moins de 50 cm de profondeur à l’étiage.
  • Sol : souvent tourbeux (pouvant être) argileux plus en profondeur.
  • Végétation caractéristique : Laîche des marais, phragmites, menthes, Gaillet des marais, Iris faux acore, Aulne glutineux, Saule marsault.
STATION DÉFAVORABLE : faible portance du sol, engorgement en eau, volume de sol prospectable réduit, mauvaise stabilité des arbres.
  • Cultivars susceptibles d’être installés* : ’Blanc du Poitou’ (sauf sur argile ou limon pur), ’I.45-51’.

A proscrire tous les autres cultivars.

  • Technique : planter à écartement de 8 x 8 m voire 9 x 9 m.




LA STATION HUMIDE

Eupatoire chanvrine, Reine des prés (dessins issus de la Flore forestière- IDF)

  • Eau : située entre 50 et 100 cm de profondeur à l’étiage.
  • Sol : tourbeux, argileux ou à texture équilibrée.
  • Végétation caractéristique : Grande Consoude, Angélique des bois, Eupatoire chanvrine, Phalaris, Reine des prés, Sureau noir.


STATION FAVORABLE : bonne alimentation en eau toute saison.
  • Cultivars conseillés* : ’Dorskamp’, ’Blanc du Poitou’, ’I.45-51’ (si la nappe d’eau est à plus de 75 cm de profondeur), ’Flévo’, ’Alcinde’.
  • Technique : travail du sol en entretien facultatif.




LA STATION FRAÎCHE

Arum tacheté, Grande Consoude (dessins issus de la Flore forestière- IDF)

  • Eau : située entre 100 et 150 cm de profondeur à l’étiage.
  • Sol : texture argilo-limoneuse ou équilibrée. Sol parfois riche en matière organique.
  • Végétation caractéristique : Arum tacheté, Liseron des haies, Lamier blanc, Ortie, Lierre terrestre, Ficaire, Gaillet grateron, Viorne, Grande Consoude, Troène.
STATION FAVORABLE : sol très profond donnant un grand volume de terre utilisable par les racines.
  • Cultivars conseillés* : ’Dorskamp’, ’Alcinde’, ’Unal’, ’I.45-51’ (si la nappe d’eau est à plus de 75 cm de profondeur), ’Koster’, ’Flévo’.
  • Technique : les trois premiers cultivars réagissent très bien au travail du sol.




LA STATION PROFONDE

Houlque laineuse, Gaillet gratteron (dessins issus de la Flore forestière- IDF)

  • Eau : pouvant descendre ponctuellement à plus de 2 mètres de profondeur à l’étiage.
  • Sol : grande variabilité.
  • Végétation caractéristique : Gaillet gratteron, Dactyle aggloméré, Chiendent rampant, Houlque laineuse, Millepertuis, Renouée persicaire, frênes.
STATION DÉFAVORABLE : alimentation en eau souvent insuffisante, surtout si la texture du sol est trop sableuse ou argileuse.
  • Cultivars susceptibles d’être installés* : ’Dorskamp’, ’Raspalje’ et ’Unal’ en sol à texture équilibrée.

A proscrire tous les autres cultivars.

ATTENTION :
Station alluviale séchante = station terrestre
La réserve en eau du sol doit pouvoir compenser l’absence d’une nappe alluviale.
  • Technique : réaliser un décompactage (si possible) et une plantation profonde. Désherbage et travail du sol en entretien sont obligatoires.




LES SOLS ORGANIQUES (Neutres ou Calciques)

  • Eau : profondeur variable en période d’étiage. Risque de sécheresse estivale dès que la nappe descend trop.
  • Sols : tourbe présente sur plus de 80 % du profil du sol. Si la tourbe est brute (fibreuse donc non minéralisée), la station est pauvre au niveau chimique.
  • Végétation caractéristique : liée à la profondeur du plan d’eau (voir la flore caractéristique des stations précédentes).
  • Cultivars conseillés* : le choix du cultivar est fonction de la profondeur de la nappe. Eau entre 50 et 80 cm : ’Blanc du Poitou’, ’I.’45-51’.
    • Station à problèmes lorsque l’eau est trop proche de la surface (moins de 50 cm de profondeur) : sol peu portant, risque de renversement des arbres.
    • Possibilité de rupture en été de l’alimentation en eau.
  • Technique :
    • Ne jamais réaliser de travail du sol ;
    • Plantation à la barre à mine suffisante ;
    • Fertilisation possible.

Sur sol tourbeux, les peupliers résistent mal au vent - Photo CRPF Poitou-Charentes



Les dessins de Dominique Mansion sont extraits de la Flore forestière française, guide écologique illustré - tome 1 « plaines et collines », édité par l’Institut pour le développement forestier, 23 avenue Bosquet, 75007 Paris
Pour en savoir plus

L’Institut pour le Développement Forestier a réalisé un ensemble de fiches techniques très détaillées sur les stations à peuplier que vous pouvez consulter et télécharger d’ici.