Accueil du siteDossiers thématiquesMilieux naturels > Guide de gestion des milieux naturels associés à la forêt > Les prairies humides

- Les prairies humides - milieu remarquable

Définition

Prairie humide

Ce sont des surfaces herbeuses situées en zone alluviale. L’alimentation en eau de ces terrains est essentiellement assurée par une nappe libre plus ou moins proche de la surface. Ces prairies se développent sur des sols riches en alluvions et sont souvent inondées une partie de l’année.

On peut distinguer :

  • les prairies fauchées où se développe une végétation commune mais diversifiée ;
  • les prairies pâturées.

Importance et répartition

Elles occupent 250 000 ha dans la région. Les plantes caractéristiques sont :

  • le Vulpin des prés ;
  • le Paturin commun ;
  • la Cardamine des prés ;
  • l’Eupatoire chanvrine ;
  • l’Épilobe hirsute ;
  • le Myosotis des marais ;
  • les orchis (à fleur lâches, élevées) ;
  • la Fritillaire pintade ;
  • les renoncules...
La présence de la Fritillaire pintade indique le bon état d’une prairie humide
La présence de la Fritillaire pintade indique le bon état d’une prairie humide

Intérêts

De très nombreux oiseaux migrateurs (limicoles et échassiers notamment) y trouvent repos et nourriture lors de leurs haltes.

Des espèces rares comme le Râle des genêts y assurent leur reproduction.

La région Poitou-Charentes, est un des derniers refuges du Râle des genêts, menacé par la disparition des prairies de fauche (photo de D. Wolf)
La région Poitou-Charentes, est un des derniers refuges du Râle des genêts, menacé par la disparition des prairies de fauche (photo de D. Wolf)

Ces prairies sont des terrains de chasse privilégiés pour les chauves-souris et les odonates (libellules). Des insectes dont le Cuivré des marais (papillon) s’y reproduisent.

Menaces

La régression progressive de l’élevage a provoqué une baisse importante des surfaces en prairie.

Leur disparition s’est surtout effectuée au profit des cultures (maïs). L’apparition de boisements spontanés ou artificiels (populiculture) a entraîné la fermeture et le morcellement de ce milieu.

Gestion

Objectif

Assurer le maintien de grands ensembles de prairies, notamment par des mesures agri-environnementales.

Appliquer pour la populiculture des cahiers des charges qui incluent des préconisations environnementales adaptées aux spécificités locales et qui précisent les règles de culture.

Entretien

L’entretien des prairies se limite à une fauche tardive annuelle après la nidification des oiseaux nichant au sol (souvent après le 15 juillet). La pratique de la fauche de type « sympa » (voir schémas ci-dessous) à vitesse réduite (moins de 10 km/h) permet la fuite des oiseaux.

Exemples de fauchage

Si pâturage, on limitera la charge en animaux à 1,4 UGB / ha.