Accueil du siteDossiers thématiques > Essences et peuplements > L’Aulne

- L’Aulne -


L’Aulne glutineux présente un tronc droit et une silhouette conique. Il peut atteindre 25 m de haut. L’écorce lisse et gris verdâtre ponctuée de lenticelles quand l’arbre est jeune, devient gris foncé avec l’âge et se détache en plaques vaguement rectangulaires. Port, tronc et feuille de l'Aulne glutineux Les feuilles alternes sont entières et irrégulièrement dentées. Les bourgeons sont violacés. Les fruits sont des petits cônes lignifiés qui contiennent des graines à aile circulaire (samares).

C’est une espèce héliophile pionnière qui disparait en présence d’essences à haut pouvoir de concurrence (saules, Tremble, frênes, …). Il craint les gelées tardives (mai).
En couleur , les zones favorables à l'Aulne glutineux L’Aulne a des besoins importants en eau (douce) mais est très plastique quand à la texture et la richesse des sols. C’est une essence dite améliorante qui enrichit les sols en azote par la présence de nodosités sur les racines.

L’Aulne glutineux est un élément essentiel des forêts alluviales dans lesquelles il est souvent associé à un cortège floristique et faunistique remarquable qui demande une gestion spécifique.

La nanification des feuilles et les nécroses sous corticales indiquent la présence du champignon responsable du dépérissement des aulnes


Les jeunes Aulnes glutineux sont fréquemment frottés par les cervidés (chevreuil, cerf) entrainant soit leur mort, soit des pourritures du bois.

Son principal ennemi reste un champignon : le ’Phytophtora alni’. Véhiculé par l’eau du ruisseau, il s’attaque au système racinaire de l’arbre entrainant son dépérissement en 2 ans.

Par ailleurs le chancre des rameaux entraîne des déformations sur les branches. Les galéruques et les chrysomèles peuvent provoquer des défeuillaisons importantes.


La couleur rouge orangée est propre au bois de l'aulne

Le bois est homogène, de couleur brun orangé à l’état humide à rosé quand il est sec. Il est peu durable quand il est soumis à des variations importantes de température et d’humidité, mais présente une durabilité de plusieurs siècles quand il est totalement immergé ou utilisé en intérieur. Le grain fin en fait un bon bois de tournerie, de modelage ou d’ébénisterie. Le mobilier en Aulne peut être facilement confondu avec le Merisier ou l’Acajou. Il est également utilisé en bardage naturel dans le nord de la France.


L’aulne en Poitou-Charentes

Présent sur toute la région, l’Aulne glutineux est confiné dans les vallées ou les zones de marais à eaux non stagnantes. Grâce à son important système racinaire, l’aulne est une essence importante pour le maintien et la fixation des berges des cours d’eau et des étangs. Parfois associé aux frênes, il constitue des habitats prioritaires à haute valeur patrimoniale dont la gestion doit faire l’objet d’une attention toute particulière.

Objectifs sylvicoles

Objectifs recherchés Age
d’exploitabilité
Densité
finale par ha
Circonfèrence
d’exploitabilité
FUTAIE RÉGULIÈRE BOIS D’ŒUVRE
Itinéraire à privilégier pour l’ensemble des
boisements ou reboisement sur stations
favorables
30/50 ans 80/120 tiges 130/160 cm
TAILLIS BOIS D’INDUSTRIE
Itinéraire à privilégier sur stations limites et/ou
lorsque l’objectif bois d’œuvre n’est pas prioritaire
ou possible
20/30 ans
Le taillis fureté et le mélange taillis-futaie sont les traitements les plus appropriés aux peuplements présents sur les berges Les futaies d'aulne constituent des peuplements à haute valeur patrimoniale productrices de bois d'œuvre de qualité

Règles de culture en vue de produire du bois d’oeuvre

Opération Semis naturel /Taillis Plantation à forte densité
(plus de 1100 plants/ha)
Plantation à faible densité
(moins de 1100 plants/ha)
Installation L'aulne est une essence colonisatrice dont les jeunes semis demande beaucoup de lumière Installation de 1100 à 1600 plants/ha sur des surfaces limitées à moins de 2 ha au coup de pioche après travail du sol en présence de graminées, sur potets travaillés dans les autres cas. Installation de 625 à 830 plants/ha sans ou avec accompagnement. Dans ce dernier cas se limiter à des saules arbustifs.
Entretien Contrôle manuel des recrus ligneux Contrôle mécanique et manuel du développement des graminées et des recrus ligneux.
Dépressage
1ère éclaircie
ouverture d’un cloisonnement (4 m de large tous les 25 m) avant dépressage ou la 1ère éclaircie.
Vers 12 m de haut, repérage de 150 à 200 sujets/ha et détourage à leur profit
Elagage Souvent inutile en peuplement naturel Sur 6 m de haut sur les arbres désignés au moment de la 1ère éclaircie ou dépressage (vers 12 m de haut) Sur 3 m de haut sur 250/300 tiges/ha quand les arbres atteignent 5 à 6 m de hauteur, puis sur 6 m de haut au moment de la 1ère éclaircie
Eclaircies
suivantes
Rotation de 6 à 8 ans prélevant à chaque passage 50 % des tiges au profit des arbres désignés et au sein du peuplement d’accompagnement. Le peuplement devant comporter moins de 600 t/ha quand il atteint 16 à 18 m de hauteur totale.
Nos conseils
  • Utiliser de préférence des plants à racines nues de 1 à 2 ans maximum (1-0 ou 1S1) et de 60 cm haut minimum. Utiliser des provenances locales ou demander la provenance AGL 130 Ouest ;
  • ne pas introduire de plants qui, en pépinière, ont été en contact avec de l’eau prélevée en rivière (se renseigner auprès du pépiniériste) ;
  • aux abords des cours d’eau touchés par le dépérissement de l’Aulne (’Phytophtora alni’) reculer si possible la plantation des Aulnes à 2 m de la rive, et favoriser la diversification avec d’autres essences des milieux humides (frênes, saules, …)
  • l’Aulne peut être associé aux frênes ou au Chêne pédonculé en mélange par ligne tout en conservant une densité globale comprise entre 1100 et 1600 tiges par ha ;
  • contenir manuellement le développement naturel des frênes et du Tremble.

Règles de culture en vue de produire du bois de feu ou d’industrie

Opération Taillis simple Taillis fureté
Régénération Coupe rase au ras du sol.
Rotation 20 - 35 ans.
Coupe rase d’un tiers des brins
(les plus gros) sur chaque cépée
tous les 7 à 12 ans.
Nos conseils
  • Effectuer le recépage en hiver et au ras du sol pour garantir la vigueur des brins ;
  • mettre en tas ou en cordons les rémanents de coupe et éviter leur brûlage. Cette technique permet le recyclage de la matière organique et fournit des abris à la faune.
Les aulnes fournissent un bon bois de chauffage qui brûle vite en dégageant beaucoup de chaleur

Autres élèments à prendre en compte

  • Les exploitations sont souvent handicapées par la faible portance du sol. Il sera donc nécessaire de privilégier des engins légers ;
  • Les coupes rases et les plantations seront réalsées sur des surfaces inférieures à un hectare d’un seul tenant ;
  • Il faudra conserver quelques arbres morts ou âgés sans intérêt commercial, soit 1 à 5 arbres à l’hectare. Ils devront être éloignés des chemins et sentiers d’au moins une fois leur hauteur pour des raisons de sécurité publique ;
  • En présence d’un ruisseau, prévoir la récolte les arbres susceptibles de ralentir le débit de l’eau en cas de chute.

Télécharger la fiche de "l’Aulne" au format pdf - 3,6 Mo